Tag Archives: communauté

Grains de SEL

20 Jan

Quand on me demande : « c’est quoi, les monnaies complémentaires ? », je prends une grande inspiration et je dis très vite : « en deux mots, et pour faire simple, ce sont des systèmes privés qui utilisent une monnaie particulière en interne pour échanger des biens et des services ». [Petit silence. Parfois, il ne se passe rien, mais j’ai souvent soit des yeux qui s’écarquillent, soit des sourcils qui se froncent].

J’enchaîne assez vite : « tu as déjà entendu parler des SEL ? Les Systèmes d’Echange Locaux ? Et bien, c’est je pense le système de monnaie complémentaire le plus simple et le plus évident ». Là, en général, la personne respire un peu mieux, soulagée de ne pas être embarqué dans une discussion technico-financière imbuvable.

D’expérience, les SEL sont donc le moyen le plus simple, parce que très concret, d’appréhender les monnaies complémentaires. Il n’en est qu’un élément, mais un élément important selon moi, par la prise de conscience dont il peut être à l’origine.

Pour ceux qui ne connaissent pas ou qui en ont qu’une vague idée, de quoi s’agit-il ?

Simplement, et sans vous faire un historique de 20 km ou une thèse, il s’agit d’associations de voisinage, où chaque adhérent apporte quelque chose qu’il sait faire (commençons par les services). Roger sait (et aime) réparer les vélos, André est un utilisateur informatique averti, Rosy aime jardiner, etc. Chacun recherche également de l’aide pour certaines choses : Antoine et Sylvie aimeraient que quelqu’un les aide à garder leur enfant ponctuellement, Christine aimerait apprendre l’anglais (ou la cuisine ou la couture), etc. Toutes ces offres et ces demandes sont diffusées à l’ensemble des membres de l’association, avec la liste de contacts des membres, et c’est parti !

  • J’ai un jardin qui ne ressemble à rien, et je n’ai aucune compétence : j’appelle Rosy, qui va m’aider.
  • J’ai un vieux vélo dans mon garage, que j’utiliserai bien : allo ? Roger ? pourrais-tu me filer un coup de main ?
  • Et je peux être sollicité pour un coup de main, pour ce que je propose ou pour autre chose (quelqu’un du SEL qui déménage et qui a besoin de bras, par exemple).

Et le lien avec les monnaies complémentaires ?? Et bien, c’est qu’on se paye entre nous ces services avec une monnaie interne, qu’on appelle comme on veut (appelons-la des Grains de SEL). Les SEL fonctionnent en général à ce niveau avec 2 principes :

  • Une heure = 60 unités (Grains de SEL). C’est facile, comme ça, de comptabiliser le temps passé à un service.
  • Une heure d’une personne = une heure d’une autre personne, quelle que soit la compétence proposée. Ainsi, une heure de garde d’enfants sera rémunérée 60 Grains de SEL, tout comme une heure de bricolage électrique (alors qu’au « prix du marché », une heure de baby-sitting vaut bien moins qu’une heure d’un électricien…).

Toutes ces transactions sont comptabilisées selon un système aussi simple que génial : on l’appelle techniquement le « crédit mutuel » (absolument rien à voir avec la banque du même nom…). Si je te rends service pendant une heure, tu as -60 sur ton compte et moi, j’ai +60. Si après, quelqu’un me rend service pendant 2 heures, je tombe à -60 (+60 – 120) alors que mon bienfaiteur sera à +120. Simple, non ??

Mais en quoi cela est-il génial, allez-vous me dire ?? Et bien, tout simplement, c’est que dans un tel système, il y a autant d’argent que de besoin d’échanger !! Imaginez un quartier, ou un village, qui a très peu de billets d’euros en circulation. Les gens sont très limités dans leurs possibilités d’échanges. Si l’un d’eux n’a pas d’argent, mais a des besoins, et bien il ne lui reste plus qu’à se mettre en chasse pour avoir de l’argent pour pouvoir espérer couvrir ses besoins… en espérant que ceux-ci ne soient pas trop pressants !!

Alors que dans le système de crédit mutuel, il n’y a pas une masse d’argent limitée. Si dans le village, les gens veulent faire 100 000 transactions dans la même journée, pas de problème ! C’est possible !! La monnaie est dite « suffisante ».

Je reviendrai régulièrement sur les SEL dans ce blog, car je trouve ce système si simple tellement intéressant ! A noter que je suis l’heureux membre de 2 SEL dans ma région : l’Arbre à SEL, sur Villeneuve-d’Ascq, et le SEL de l’Union, sur Roubaix-Tourcoing-Wattrelos.

Vous pouvez trouver toute l’information dont vous rêver sur les SEL, sur le site de SEL’idaire http://selidaire.org/

%d blogueurs aiment cette page :